ÉTUDES EN COURS – La Chapelle Villars (42) – Diagnostique historique et sanitaire du Château de Villars


Le château s’organise selon un plan quadrangulaire autour de deux cours. Aux quatre angles s’élèvent des tours rondes, sans valeur défensive. Autour de la cour basse sont établis les bâtiments liés à l’exploitation agricole (grange, fenils, cellier, annexes,…). Un escalier à double rampe en fer à cheval permet d’accéder à la terrasse haute, autour de laquelle s’organisent les bâtiments principaux servant de résidence. Deux accès sont possibles : l’un à l’Est, faisant face à une grande terrasse dont le point de vue s’étend sur toute la vallée jusqu’aux Alpes ; l’autre, au sud, est accessible par une allée droite.

Le château est un composé de plusieurs époques de construction. En premier lieu, au XVè siècle, une maison forte primitive. Le château fortifié dans sa configuration actuelle date de la fin du XVIIè et est l’un des site patrimoniaux du village dont la commune a tiré son nom.

A l’origine Hugues de la Chapelle s’était constitué un fief au XIVe siècle, donnant ainsi son nom au lieu appelé La Chapelle. Les descendants de Hugues de la Chapelle cédèrent leur maison à la famille de Villars, famille notable de Condrieu, qui auront été 5 fois archevêques à Vienne et dont est issu le célèbre Maréchal de Villars.

A la fin du XVl siècle , Henri III donne à la famille de Villars, l’autorisation de fortifier leur maison avec notamment la construction de quatre tours et d’un pont levis.

Le château fut remanié en demeure familiale au XIXè. Les dernières modifications apportées durant le XXè siècle ont consisté à apporter le confort moderne

La première étape de notre mission de maitrise d’oeuvre s’attache à établir le diagnostic sanitaire et patrimonial de l’édifice en vue de sa réhabilitation et transformation en un hôtel 4 étoiles.

L’élaboration du diagnostic repose sur une analyse documentaire des archives existantes que sur l’analyse architecturale et constructive du bâtiment.

Il permet de :

  • vérifier l’état général du bâti, les désordres qui l’affectent, l’usure du temps, les maladresses ou les interventions ultérieures préjudiciables et d’en mesurer l’importance et l’impact ;
  • définir les différentes pathologies affectant les bâtiments et édifices considérés ;
  • définir et hiérarchiser les mesures conservatoires à mettre en oeuvre ainsi que les études complémentaires qui pourront améliorer la connaissance de l’édifice.

 

IMG_3605
page couv
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
e7e4ec67-25ef-4b66-9e56-7d2bb611aba0
Capture d’écran 2021-04-01 à 16.09.00
3N1A1951
IMG_3617
plan dessin main in situ
IMG_3431
Vidéo du domaine